SOCIALISTES & EUROPÉENS

À la une

Dans l'actualité

Stand à la fête de la rose de Fontenilles

0 commentaire Le par

A l'occasion de la fête de la rose, le Cty Group anime un stand. Il s'agit de proposer aux camarades de s'exprimer. Changer l'Europe, c'est aussi vouloir qu'elle se réveille sur les questions les plus importantes : accueil des réfugiés, lutte contre la pauvreté, limitation des abus bancaires... Tu peux nous proposer des idées : pse31@laposte.net Le panneau est le suivant Nous relaierons les contributions sur les réseaux sociaux : twitter.com/pse31 facebook.com/pse.hautegaronne http://citygrouppsetoulouse.tumblr.com Les panneaux que nous avons réalisés sont les suivants :

City Group Toulouse : le congrès du PSE à Budapest (12, 13 & 14 juin 2015)

0 commentaire Le par

© Photo : Miguel Vinuesa ACTUALITÉ DU CONGRÈS Élection du président du PSE : une occasion manquée Préparée tardivement, la candidature alternative d'Enrique Barón (ancien président du Parlement européen de 1989 à 1992 et président du groupe parlementaire socialiste de 1999 à 2004) n'a pu rassembler suffisamment. Elle portait en elle la volonté de renforcer la dimension citoyenne du PSE et de pondérer les intérêts nationaux. Les Français, les Belges et les Espagnols ont du retirer cette candidature et voir le triomphe de Sergei Stanishev, candidature de continuité portée par les Allemands, Nordiques, Britanniques et les pays d'Europe Centrale et orientale. L'élection et le débat contradictoire

Bilan 2013-2014

0 commentaire Le par

> Faire vivre les problématiques européennes au sein de la fédération L’activité de la commission s’est organisée autour de réunions régulières rassemblant entre 30 et 50 militants représentant de nombreuses sections de l‘ensemble de la Haute-Garonne. Nous avons cherché à y traiter l’actualité européenne et les problématiques internationales dans un mode fonctionnement collectif et participatif et un esprit de convivialité. Nous y avons également décliné les temps forts de notre Parti, essayant d’être des relais efficaces pour les militants de la fédération et de faire vivre le débat. A plusieurs reprises, nous avons pu traiter des problématiques européennes en conseil fédéral, faisant ainsi

Un choc terrible

0 commentaire Le par

Le choc est terrible. Mon premier sentiment est une tristesse profonde. Tristesse pour l’Europe, tristesse pour la France, tristesse pour la démocratie. Une campagne trop courte, superficielle, ne nous a pas permis de convaincre sur les enjeux de ce scrutin, de montrer combien l’Europe était un atout pour la France et comment, avec une majorité progressiste, on pouvait l’amener à se recentrer sur les sujets essentiels: la croissance, l’emploi, la régulation de la finance ou la fin des politiques d’austérité. Dans le Sud-ouest, nous conservons deux députés. Je me réjouis de l’élection de Virginie Rozière et d’Eric Andrieu dont le travail

Jean-Christophe Cambadélis : relevons la tête !

0 commentaire Le par

A peine terminées les élections municipales qui nous ont fortement ébranlés, voilà les élections européennes qui s’annoncent devant nous. J’ai une pensée pour nos amis battus et pour leurs équipes. Elles ont droit à notre solidarité. J’imagine les difficultés dans lesquelles elles se débattent aujourd’hui. Nous n’avons pas été épargnés depuis près de deux ans. Le pays en ruine économique et morale au bord de l’implosion devait être redressé avant tout autre chose. La gauche est souvent appelée par le peuple de France lorsque la droite a sinistré notre nation. Ce fut le cas une fois de plus en 2012. Cette contrainte du passif

Eric Andrieu : Il faut pénaliser le tourisme fiscal en Europe

0 commentaire Le par

Question - Avec quel argent financer les investissements créateurs d’emploi ? Eric Andrieu - Je me bats pour augmenter et orienter le budget européen vers les investissements porteurs de croissance et d’emplois. Nous voulons développer de nouvelles ressources : obligations européennes dédiées à des projets, taxe sur les transactions financières, taxe carbone aux frontières... Les fonds structurels et la Banque européenne d'investissement (BEI) peuvent aussi financer des grands projets. Lutter contre la fraude fiscale -1 000 milliards d’euros- nous permettra encore d’augmenter les financements. Si nous obtenons une majorité le 25 mai, nous pourrons avancer sur ces points ! Q - Comment

Virginie Rozière : mon Europe est sociale, elle agit et écoute son peuple

0 commentaire Le par

Question - Pourquoi devons-nous réorienter l’Europe aujourd’hui ? Comment ? Virginie Rozière - Un espace de commerce, sans vie, sans vision, sans autre ambition que de libéraliser toujours plus. Voilà l’Europe aujourd’hui ! Dirigée par la droite depuis tant d’années, elle ne se construit plus pour ses habitants. Je ne veux pas de cette Europe ! Mon Europe est sociale. Elle écoute son peuple. Mon Europe agit ! Pour la réorienter, il faut redéfinir ses objectifs : favoriser l’emploi ; retrouver ses valeurs : la solidarité plutôt que le libéralisme ; réformer son fonctionnement, en soumettant véritablement ses actions aux citoyens. Q - Comment raviver

FÊTE DE L’EUROPE 2013

0 commentaire Le par

Les haut-garonnais célèbrent l'Europe !   Le samedi 1er juin, les Tourreilles (près de Montréjeau) seront à l'heure Européenne, avec la Fête de l'Europe organisée par la Fédération du Parti socialiste de Haute-Garonne et le groupe local du PSE. Samedi 1er juin 9h30 - 17h30 Les Tourreilles (Mairie) En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez consulter l'intégralité du programme et imprimer le bon d'inscription.

Le militantisme européen et au-delà se porte bien en Haute-Garonne!

0 commentaire Le par

La Commission rassemble désormais une trentaine de militants assidus représentant une bonne partie des sections. De bon augure car l’activité ne va pas manquer dans les mois qui viennent… Cela commence avec un mois de juin placé sous le signe de l’Europe! Avec, d’abord, la fête de l’Europe, qui se tiendra le samedi 1er juin aux Tourreilles, à proximité de Montréjeau. Dans la tradition des premiers rendez-vous, elle associera, dans un esprit festif, militants français et espagnols pour partager des moments privilégiés de débat ainsi qu’un grand banquet. Nous aurons aussi à décliner la Convention nationale sur l’Europe qui mobilisera militants, sections, commission Europe et fédération autour des enjeux européens. Autre volet de notre

Démocratie menacée en Hongrie: l’Union européenne doit réagir !

3 commentaires Le par

[caption id="" align="alignnone" width="470"] Manifestation contre la constitution Orbàn à Budapestsamedi 10 mars 2013 Photo Aleksander Glogowski[/caption] Faisant fi des réserves internationales et des mises en garde européennes, le Parlement hongrois a adopté une nouvelle modification de la Constitution, franchissant un pas de plus vers la réduction des libertés démocratiques. En limitant encore davantage les contre pouvoirs, notamment judiciaires, cette 4ème modification constitutionnelle menace directement le fonctionnement démocratique des institutions hongroises. A travers la nouvelle constitution aux accents très nationalistes entrée en vigueur le 1er janvier dernier,  il n’est pas fait pas mystère des desseins de Viktor Orbàn: la mise en place d’un régime

Budget européen: c’est de l’avenir de l’Europe dont il est question.

0 commentaire Le par

L’Europe est à un tournant. Chahutée par la crise, attaquée dans ses fondements –notamment l’euro- en proie aux divergences, menacée de délitement…Il y a urgence à redonner du sens au projet européen car la crise nous l’aura démontré: nous avons besoin de plus d’Europe ! C’est ce qu’a plaidé F. Hollande devant le Parlement européen le 5 février, en délivrant une vision courageuse de l’Europe politique, au service de la croissance et de l’emploi, sans pour autant se soustraire aux contraintes budgétaires. Si cette ambition a été saluée sur tous les bancs, c’est pourtant une orientation qui privilégie l’austérité au détriment des investissements que les dirigeants conservateurs

1ère réunion de la commission Europe/International sous le signe de l’amitié Franco-allemande

0 commentaire Le par

Grande affluence pour la 1ère réunion de la commission Europe-International depuis le congrès de Toulouse qui s’est tenue le mardi 5 février à la fédération du Parti socialiste de Haute-Garonne. Près de 25 camarades représentant 20 sections différentes ont répondu présents. En comptant ceux qui s’étaient excusés, notre city-groupe comprend environ une trentaine de camarades pour faire vivre les questions européennes en Haute-Garonne. Ce fut l’occasion de faire connaissance, de définir nos objectifs et de présenter notre programme de l’année. Dans le cadre d’un moment de réflexion thématique sur le 50ème anniversaire du traité de l’Elysée, Alfred PREDHUMEAU nous a exposé sa vision des relations franco-allemandes aujourd’hui. Les grandes lignes de son intervention, ici

Les derniers contenus multimédias