SOCIALISTES & EUROPÉENS

À la une

Dans l'actualité

L’intersyndicale s’invite au débat européen

0 commentaire Le par

Venus à la fédération socialiste de Haute-Garonne pour animer une réunion sur l’Europe, les euro-députés Emanuel Maurel et Virginie Rozière ont mis à profit la première moitié de soirée à écouter les syndicalistes protester contre l’existence de la loi travail. Prétextant que cette loi est une déclinaison des politiques d’austérité européennes, les syndicalistes locaux ont échangé avec les parlementaires en présence du premier secrétaire fédéral. Nos deux eurodéputés sont membres de la Délégation socialiste française (DSF) au Parlement européen qui se compose de 13 eurodéputés et forme un groupe très homogène face aux positions hyper libérales de la droite européenne. La DSF est animée d’un même objectif, travailler à l’élaboration

Rencontre avec Eric Andrieu

0 commentaire Le par

L’intérêt d’un City Group est d’instituer un débat qui dépasse le cadre du parti, de créer des ponts, et d’élargir les échanges avec les citoyens sur l’Europe. II y a une volonté de les développer sur le territoire de la circonscription Sud-Ouest aux élections européennes (regroupement des électeurs des régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon). L’idée est de multiplier les rencontres avec la société civile impliquée pour jeter les bases d’un réseau qui puisse exister au-delà des élections européennes. Importance de la Politique agricole commune (PAC) Eric Andrieu est député européen dans la foulée de la démission de Kader Arif consécutive à son entrée au

Espagne : les enjeux du 20 décembre

0 commentaire Le par

Compte-rendu synthétique des propos introductifs tenus par Roberto Jiménez, secrétaire à l’émigration du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), à la Casa de España à Toulouse le 8 décembre 2015 en présence de Thierry Suaud, président du groupe des élus socialistes de la région Midi-Pyrénées.    La question économique et sociale L’Espagne vit une période économique qui aurait du entraîner une reprise avec la réduction du coût du travail orchestrée par le gouvernement, la baisse du cours du pétrole et un financement massif obtenu

Richard Corbett, député européen travailliste, à Toulouse le mardi 3 novembre 2015 à 17H00

0 commentaire Le par

Le City Group PSE organise une rencontre le mardi 3 novembre 2015 à 17H00 à la Permanence de Campagne de Carole Delga, 17-19 rue Paul Vidal à Toulouse à l’occasion de la venue de Richard Corbett, député européen travailliste britannique (Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates), pour une réunion du Mouvement européen (1). Richard Corbett pourra échanger avec nous sur les questions sur lesquelles il s’exprime assidûment au sein des hémicycles de Strasbourg et de Bruxelles : le Traité de commerce transatlantique et l’avenir du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne. (1) Quelle place pour le Royaume-Uni en

Stand à la fête de la rose de Fontenilles

0 commentaire Le par

A l'occasion de la fête de la rose, le Cty Group anime un stand. Il s'agit de proposer aux camarades de s'exprimer. Changer l'Europe, c'est aussi vouloir qu'elle se réveille sur les questions les plus importantes : accueil des réfugiés, lutte contre la pauvreté, limitation des abus bancaires... Tu peux nous proposer des idées : pse31@laposte.net Le panneau est le suivant Nous relaierons les contributions sur les réseaux sociaux : twitter.com/pse31 facebook.com/pse.hautegaronne http://citygrouppsetoulouse.tumblr.com Les panneaux que nous avons réalisés sont les suivants :

City Group Toulouse : le congrès du PSE à Budapest (12, 13 & 14 juin 2015)

0 commentaire Le par

© Photo : Miguel Vinuesa ACTUALITÉ DU CONGRÈS Élection du président du PSE : une occasion manquée Préparée tardivement, la candidature alternative d'Enrique Barón (ancien président du Parlement européen de 1989 à 1992 et président du groupe parlementaire socialiste de 1999 à 2004) n'a pu rassembler suffisamment. Elle portait en elle la volonté de renforcer la dimension citoyenne du PSE et de pondérer les intérêts nationaux. Les Français, les Belges et les Espagnols ont du retirer cette candidature et voir le triomphe de Sergei Stanishev, candidature de continuité portée par les Allemands, Nordiques, Britanniques et les pays d'Europe Centrale et orientale. L'élection et le débat contradictoire

Bilan 2013-2014

0 commentaire Le par

> Faire vivre les problématiques européennes au sein de la fédération L’activité de la commission s’est organisée autour de réunions régulières rassemblant entre 30 et 50 militants représentant de nombreuses sections de l‘ensemble de la Haute-Garonne. Nous avons cherché à y traiter l’actualité européenne et les problématiques internationales dans un mode fonctionnement collectif et participatif et un esprit de convivialité. Nous y avons également décliné les temps forts de notre Parti, essayant d’être des relais efficaces pour les militants de la fédération et de faire vivre le débat. A plusieurs reprises, nous avons pu traiter des problématiques européennes en conseil fédéral, faisant ainsi

Un choc terrible

0 commentaire Le par

Le choc est terrible. Mon premier sentiment est une tristesse profonde. Tristesse pour l’Europe, tristesse pour la France, tristesse pour la démocratie. Une campagne trop courte, superficielle, ne nous a pas permis de convaincre sur les enjeux de ce scrutin, de montrer combien l’Europe était un atout pour la France et comment, avec une majorité progressiste, on pouvait l’amener à se recentrer sur les sujets essentiels: la croissance, l’emploi, la régulation de la finance ou la fin des politiques d’austérité. Dans le Sud-ouest, nous conservons deux députés. Je me réjouis de l’élection de Virginie Rozière et d’Eric Andrieu dont le travail

Jean-Christophe Cambadélis : relevons la tête !

0 commentaire Le par

A peine terminées les élections municipales qui nous ont fortement ébranlés, voilà les élections européennes qui s’annoncent devant nous. J’ai une pensée pour nos amis battus et pour leurs équipes. Elles ont droit à notre solidarité. J’imagine les difficultés dans lesquelles elles se débattent aujourd’hui. Nous n’avons pas été épargnés depuis près de deux ans. Le pays en ruine économique et morale au bord de l’implosion devait être redressé avant tout autre chose. La gauche est souvent appelée par le peuple de France lorsque la droite a sinistré notre nation. Ce fut le cas une fois de plus en 2012. Cette contrainte du passif

Eric Andrieu : Il faut pénaliser le tourisme fiscal en Europe

0 commentaire Le par

Question - Avec quel argent financer les investissements créateurs d’emploi ? Eric Andrieu - Je me bats pour augmenter et orienter le budget européen vers les investissements porteurs de croissance et d’emplois. Nous voulons développer de nouvelles ressources : obligations européennes dédiées à des projets, taxe sur les transactions financières, taxe carbone aux frontières... Les fonds structurels et la Banque européenne d'investissement (BEI) peuvent aussi financer des grands projets. Lutter contre la fraude fiscale -1 000 milliards d’euros- nous permettra encore d’augmenter les financements. Si nous obtenons une majorité le 25 mai, nous pourrons avancer sur ces points ! Q - Comment

Virginie Rozière : mon Europe est sociale, elle agit et écoute son peuple

0 commentaire Le par

Question - Pourquoi devons-nous réorienter l’Europe aujourd’hui ? Comment ? Virginie Rozière - Un espace de commerce, sans vie, sans vision, sans autre ambition que de libéraliser toujours plus. Voilà l’Europe aujourd’hui ! Dirigée par la droite depuis tant d’années, elle ne se construit plus pour ses habitants. Je ne veux pas de cette Europe ! Mon Europe est sociale. Elle écoute son peuple. Mon Europe agit ! Pour la réorienter, il faut redéfinir ses objectifs : favoriser l’emploi ; retrouver ses valeurs : la solidarité plutôt que le libéralisme ; réformer son fonctionnement, en soumettant véritablement ses actions aux citoyens. Q - Comment raviver

Les derniers contenus multimédias