SOCIALISTES & EUROPÉENS

Participation du City-Group au congrès des socialistes catalans

0 commentaire Le par

Bilan de la participation du City-Group Toulouse Haute-Garonne au 13e congrès du Parti des socialistes de Catalogne

Objectifs : renforcement des liens avec les socialistes catalans, connaissance des instances renouvelées lors du congrès, présentation du City-Group et de la région Occitanie.

Contexte

Division du PSOE
Le vote de confiance au gouvernement conservateur sortant arrivé en tête des élections mais minoritaire a provoqué de vives tensions. La perspective d’une troisième convocation d’élections générales a paralysé les socialistes. 3 sujets divisent : la perspective d’un véritable référendum sur l’indépendance de la Catalogne, les alliances avec Ciudadanos et Podemos et l’impossibilité de former un gouvernement progressiste. Mais une autre division traverse le PSOE entre ceux qui sont fidèles à la démocratie plus directe initiée par Alfredo Rubalcaba avec les primaires pour désigner le premier secrétaire et ceux qui privilégient les accords de cohésion politique du comité fédéral (parlement du parti) et le poids des fédérations importantes. Le PSOE est en train de régler l’arbitrage entre le vote des militants et le vote des fédérations. Un comité provisoire (Comisión Gestora) présidé par Javier Fernández, président de la principauté des Asturies depuis 2012, a pris la place du secrétaire général. Il a défendu l’abstention et la possibilité pour la droite de former un gouvernement au congrès des députés. Pedro Sanchez, le premier secrétaire a démissionné de son mandat de député et débute une tournée des militants. Une plateforme rassemblant 70 000 militants le soutient et conteste son éviction.

Perte d’influence du PSC
Rompant la discipline de vote socialiste, le PSC a soutenu Pedro Sánchez et s’est opposé à l’abstention défendue par le comité provisoire qui a permis la constitution d’un gouvernement de droite fin octobre. Après des revers électoraux à répétition (perte de la Generalitat puis de Barcelone), le PSC a connu une hémorragie militante. Il rassemble 18.000 membres selon la direction mais les primaires internes n’ont vu se déplacer que 9.115 adhérents. C’est très en dessous de l’influence historique du PSC au sein du PSOE. Pour mémoire, en 2012, le PSC rassemblait 92.000 adhérents. Sa force principale est constituée par le socialisme municipal. Miquel Iceta, premier secrétaire sortant a été élu le 15 octobre 2016 avec 4.889 voix contre Núria Parlon, maire de Sainte Coloma de Gramanet, qui a réuni 4.142 votants (11 nuls et 73 abstentions).

Orientations du congrès
Le premier secrétaire, Miquel Iceta a rappelé que « les politiques publiques changent les villes et avec ce changement, elles changent aussi les exigences et les besoins des citoyens. » Par conséquent, « il est nécessaire de formuler de nouvelles propositions de transformation » parce que les vieilles propositions « ne sont pas des solutions aux nouveaux besoins. » Dans son discours de clôture du 13e congrès qui a approuvé le nouvel exécutif à 88%, Miquel Iceta a rappelé les défis de la nouvelle période :

- développer l’économie, répartir la richesse, créer des emplois avec un nouveau modèle économique dans lequel la croissance se produira sans générer de nouvelles inégalités ;
- définir un agenda pour l’égalité pour défendre le système de santé publique et les services publics, un arrêt de la privatisation des services sociaux, le retour à l’accès universel et pour stimuler l’éducation ;
- organiser la régénération institutionnelle et démocratique ;
- écrire le nouvel accord entre la Catalogne et le reste de l’Espagne avec un pacte fiscal fédéral et la réforme constitutionnelle.

Le congrès a adopté un rapport pour trouver des moyens de lutter contre la corruption, un autre rapport appelé « parti ouvert », un engagement ferme pour la lutte contre le changement climatique, une ouverture sur la légalisation du cannabis, une orientation de travail pour une république fédérale et pour une société laïque.
Relations PSC et PSOE
Miquel Iceta a ajouté que l’Espagne est « une nation de nations » selon la formule du socialiste Anselmo Carretero. Le PSC est opposé au referendum sur l’indépendance et favorable à une réforme constitutionnelle fédérale. Il a demandé au Comité provisoire du PSOE de ne pas exclure le PSC du processus des primaires. Il a insisté sur le projet commun partagé entre socialistes espagnols et catalans et l’importance de l’apport du socialisme catalan fondé il y a 136 ans à Barcelone. Ce congrès s’est déroulé en l’absence de représentants du Comité provisoire et avec la participation de socialistes de Castille, du pays basque, valenciens, baléares.

Bilan des contacts établis

Pour la première fois dans l’histoire des relations entre le PS Haute-Garonne et le PSC, les catalans ont répondu favorablement à notre sollicitation. Ils avaient l’habitude de ne pas répondre à nos sollicitations. Notre participation au congrès du PSC a été décisive. Un plan d’action a été à te pour 2017. Il va se développer avec le rendez-vous de travail planifié lors du congrès du PSE Prague des 2-3-4 décembre 2016.

MERITXELL BATET, députée nationale de la circonscription de Barcelone, secrétaire du PSC aux questions institutionnelles : francophone, personnalité influente de la classe politique espagnole, volontaire pour venir à Toulouse.

MÒNICA LAFUENTE, députée nationale de la circonscription de Lérida : non francophone, élue investie dans les relations franco-espagnole, amie de Louis Ferré, engagée dans des projets de coopération transfrontalière, volontaire pour participer aux événements du City-Group.

JAVI LÓPEZ, député européen et secrétaire du PSC aux questions européennes : non francophone, représentant de la jeune génération, volontaire pour participer à des événements à Toulouse (fête de l’Europe, campagne des présidentielles), organisateur d’une convention à Barcelone ouverte à une participation toulousaine, favorable à un plan d’action des City-Group français et espagnols à construire avec Ricardo Cortès, secrétaire du PSOE aux questions européennes, enthousiaste vis-à-vis d’un rendez-vous de travail au congrès du PSE à Prague.
Javi López invite Sébastien Vincini à Barcelone et en Catalogne.

Paco Boya, élu du Val d’Aran et président de l’association espagnole des élus de montagne : francophone, habitué des démarches communes franco-espagnoles, soutien au projet Luchon-Vielha-Bénasque, demandeur d’une mise à jour de l’appel de Vielha sur le désenclavement des Pyrénées, coorganisateur des fêtes de l’Europe que nous organisons.

Jose Montilla, sénateur et ancien président de la Generalitat : non francophone, soutien lors de son mandat de président de la Generalitat, favorable à coorganisateur avec Enrique Baròn une rencontre sur le fédéralisme à Toulouse.

Rodolfo Ares, ancien ministre socialiste de l’intérieur du gouvernement basque : non francophone, organisateur de la trêve avec ETA, fin connaisseur des relations étatiques franco-espagnoles, favorable à un échange entre notre City-Group et le Pays Basque.

Amunt : association de bénévoles pour le soutien scolaire des enfants défavorisés.

14956044_1739401829716816_6467820606718045471_n

14925637_1739401699716829_5296561341753829163_n

14937232_1739401826383483_140756367325916696_n

14907022_1739401689716830_5420117261949471059_n

14980675_1739401723050160_5849129863770021620_n

14910557_292726691126909_6572814292713737766_n

14925815_1739401906383475_2902551731339624010_n

14915522_1739401726383493_6269654368531064485_n

14937316_1739401893050143_3159954837727509361_n

Nouvel organigramme

Président : ÀNGEL ROS
Premier secrétaire : MIQUEL ICETA
Premier vice-secrétaire : NÚRIA MARÍN
Secteur des politiques municipales et formation : NÚRIA PARLON
Secteur de la politique institutionnelle, économique et sociale : EVA GRANADOS
Secteur de l’organisation : SALVADOR ILLA
Secteur des politiques d’égalité : LLUÏSA MORET
Impulsion européenne : JAVI LÓPEZ
Impulsion fédérale : MERITXELL BATET
Action politique : ANTONIO BALMÓN
Territoires, infrastructures, énergie et environnement : JORDI TERRADES
Syndicalisme, mouvements sociaux et mémoire : FERRAN PEDRET
Université : PILAR DÍAZ
Santé : CATERINA MIERAS
Culture et société : JOAN FRANCESC MARCO
Education : ANA DEL FRAGO
Justice et service public : ROSA MARIA IBARRA
Monde rural et secteur agroalimentaire : ÒSCAR ORDEIG
Economie, entrepreneuriat, travail et économie coopérative : CARLES RUIZ
Science et recherche & développement : DAVID BOTE
Adjoint à l’organisation : JULI FERNÁNDEZ
Coordination et implantation territoriale : JOSÉ LUIS JIMENO
Action électorale : ASSUMPTA ESCARP
Communication : ENRIC CASAS
Adjoint à la communication : BEGO FLORIA
Réseaux sociaux : DAVID DONAIRE
Etudes et programmes : CARLES MARTÍ
Transparence et innovation : SUSANNA MÈRIDA
Coordination du monde local : SÒNIA GUERRA
Formation : ALÍCIA ROMERO
Secrétaires nationaux : SERGI VILAMALA, ABIGAIL GARRIDO, KENNETH MARTÍNEZ, MARIA BELTRAN, JOSEP MASDEU, AROA ARAÚZO, FRANCISCO ROMERO
Secrétariat des femmes : RAQUEL SÁNCHEZ
Personnes handicapées : JAVIER ROJANO
Enfance et familles : CARMEN ANDRÉS
Personnes LGBT : ARNAU RAMÍREZ
Citoyenneté et solidarité : MARIBEL GARCÍA
Personnes âgées et système pension : ISABEL LÓPEZ
Habitat : JORDI BALLART
Secrétaires nationaux : PERE CASELLAS, MERCE CARDONA JUNYENT, SÍLVIA FAJA DOMINGO, MÒNICA LAFUENTE, ENRIC ROIG, Ma ANGELES SARIÑENA

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Sur le même thème, lire aussi :

Bilan de la participation du City-Group Toulouse Haute-Garonne au 13e congrès du Parti des socialistes de Catalogne Objectifs : renforcement des liens avec les socialistes catalans, connaissance des instances renouvelées lors
Le par
Compte-rendu synthétique des propos introductifs tenus par Roberto Jiménez, secrétaire à l’émigration du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), à la Casa de España à Toulouse le 8 décembre 2015 en
Le par

Les derniers contenus multimédias