SOCIALISTES & EUROPÉENS

Virginie Rozière : mon Europe est sociale, elle agit et écoute son peuple

0 commentaire Le par

vr

Question – Pourquoi devons-nous réorienter l’Europe aujourd’hui ? Comment ?

Virginie Rozière – Un espace de commerce, sans vie, sans vision, sans autre ambition que de libéraliser toujours plus. Voilà l’Europe aujourd’hui ! Dirigée par la droite depuis tant d’années, elle ne se construit plus pour ses habitants. Je ne veux pas de cette Europe ! Mon Europe est sociale. Elle écoute son peuple. Mon Europe agit ! Pour la réorienter, il faut redéfinir ses objectifs : favoriser l’emploi ; retrouver ses valeurs : la solidarité plutôt que le libéralisme ; réformer son fonctionnement, en soumettant véritablement ses actions
aux citoyens.

Q – Comment raviver le rêve européen ?

VR – L’Europe est plus qu’un rêve. C’est une réalité ! Elle a beaucoup apporté : pour l’industrie française, avec Airbus par exemple ; pour la formation de nos étudiants avec le programme Erasmus. Ou encore pour la sécurité, en favorisant la coopération des états en matière de police et de justice. Mais cette dynamique s’est enrayée depuis trop longtemps.
Je veux dire aux Français que l’Europe a besoin d’eux ! Qu’est la France sans
l’énergie de nos régions ? Qu’est l’Europe sans l’impulsion française ?

Q – Quelle place de la transition écologique et énergétique dans le nouveau modèle européen ?

VR – L’Europe est le seul continent résolument engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, mais la crise a brisé cet élan. Pourquoi ? Parce ce que l’écologie est vécue comme une contrainte. Pourtant, la maitrise de l’énergie, le développement de transports non polluants, ou encore la rénovation des bâtiments sont autant de formidables gisements d’emplois. La transition écologique, c’est la croissance pour les Européens d’aujourd’hui. L’écologie, c’est l’avenir des Européens de demain.

Virginie Rozière est une femme de convictions. Laïque, européenne, elle a concrétisé sa volonté de servir la République et l’intérêt général en faisant le choix de l’école Polytechnique. Elle a notamment travaillé au Parlement européen et en cabinet ministériel. Pour elle, comme pour tous les radicaux, l’Europe doit être plus démocratique et plus sociale, pour mieux représenter la diversité de nos territoires et répondre aux aspirations de ses citoyens.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Le choc est terrible. Mon premier sentiment est une tristesse profonde. Tristesse pour l’Europe, tristesse pour la France, tristesse pour la
Le par
A peine terminées les élections municipales qui nous ont fortement ébranlés, voilà les élections européennes qui s’annoncent devant nous. J’ai une pensée
Le par

Les derniers contenus multimédias