SOCIALISTES & EUROPÉENS

Amitié et solidarité franco-espagnoles

0 commentaire Le par

Amitié et solidarité franco-espagnoles au menu de la fête des Tourreilles

La fête de l’Europe revenait aux Toureilles pour sa troisième édition. Les socialistes hauts-garonnais décident chaque année de prendre un moment pour échanger avec leurs amis de l’autre côté des Pyrénées et pour marquer leur attachement à la construction d’une Europe solidaire. Cette année, Inès Alaya, députée aragonaise au Parlement européen, avait fait le déplacement. Le sujet retenu, le désenclavement du Sud-Ouest, se prêtait particulièrement à sa venue puisqu’elle est une fervente avocate de la traversée centrale des Pyrénées. Michel Perez, conseiller régional, a insisté sur l’impact des fonds européens pour la promotion du tourisme, de l’agriculture et du développement local. Il a souligné le fait que le désenclavement est multiple et le bilan de l’action régionale en faveur de la langue occitane, du soutien à l’emploi et à la formation.

Sur un plan plus politique, Denis Sarraquigne, maire des Tourreilles, a regretté l’absence d’ambition à la tête de l’Europe. Les victoires de la droite et l’influence croissante de l’extrême-droite dans les pays européens menacent les solidarités construites progressivement depuis 1957. Kader Arif, député européen, a donné de nombreux exemples de la frilosité de la droite européenne pour répondre aux attentes du printemps démocratique arabe ou pour organiser une riposte face à la crise économique. Sébastien Denard, premier fédéral, s’est attaché à défendre les fondements d’une Europe démocratique et sociale née sur les cendres de la seconde guerre mondiale. Tous ont rappelé les derniers mots de François Mitterrand à Strasbourg : « le nationalisme, c’est la guerre ».

Un appel a également été lancé en faveur de la traversée centrale des Pyrénées (TCP). Il s’agit d’un tunnel ferroviaire de basse altitude à grande capacité qui doit permettre d’acheminer des trains de voyageurs, de marchandises, mais aussi des camions, automobiles et cars de tourisme sur des trains-navettes (ferroutage) à l’instar des grands tunnels suisses. Les socialistes français et espagnols présents se sont engagés à défendre le projet pour l’inscrire dans leur programme à l’occasion des élections générales concomitantes de 2012.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les haut-garonnais célèbrent l'Europe !   Le samedi 1er juin, les Tourreilles (près de Montréjeau) seront à l'heure Européenne, avec la Fête de l'Europe organisée par la Fédération
Le par

Les derniers contenus multimédias