SOCIALISTES & EUROPÉENS

Intervention de Denis Sarraquigne – 07/05/11

0 commentaire Le par

Je suis heureux de vous accueillir une nouvelle fois ici aux Tourreilles, pour cette troisième fête de l’Europe, dans une salle fraîchement rénovée que vous inaugurez aujourd’hui.

Alors que s’est-il passé depuis 2 ans ?

Nous étions, en 2009, en campagne pour les Européennes. Nous sortions d’un meeting à Toulouse avec Martine Aubry et les représentants socialistes des 27 pays membres, un grand moment qui avait marqué l’esprit de tous les présents. Nous avions, pour la première fois, un programme commun avec le manifesto, un slogan : les citoyens d’abord. Et nous étions plein d’espoir.

Hélas, vous connaissez la suite.

La droite remportait les élections. Le Parti populaire européen (PPE) restait majoritaire au parlement et Barroso était réélu pour un nouveau mandat à la tête de la commission, alors que son bilan était désastreux. Pas de quoi, évidemment, relancer une dynamique européenne. Là-dessus, nous vivons une crise financière. L’Europe tarde à réagir. Sur la crise économique, elle ne propose rien, pas de plan de relance à grande échelle.
Au niveau international, nous connaissons des bouleversements importants avec l’aspiration de pays voisins à la démocratie. L’Europe est silencieuse.

Pourtant, depuis le 1er décembre 2009, le traité de Lisbonne est entré en vigueur. Un Président du conseil européen a été désigné, ainsi qu’un « haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ». Un titre pompeux et à rallonge qui remplace celui de ministre des affaires étrangères initialement prévu, ceci pour éviter tous les symboles qui pourraient porter atteinte à la souveraineté des Etats membres. C’est aussi pour cela que l’idée européenne n’avance pas. La nomination surprise de Madame Ashton, totalement inconnue et sans expérience pour un tel poste, démontre bien ce manque d’ambition. On peut quand même, mettre à son crédit, de ne pas avoir passé, ses vacances en Tunisie pendant la révolution du Jasmin.

La voix de l’Europe est absente ou du moins n’a-t-elle pas la place qu’elle devrait avoir sur la scène mondiale. Qu’elles en sont les raisons ?

En premier lieu, la défaillance du « couple franco-allemand », Merkel-Sarkozy, qui n’a pas de vision pour l’Europe comme pouvaient l’avoir Mitterrand et Khol. D’où l’importance de l’élection présidentielle en France et l’espoir que pourrait donner un président, ou une présidente socialiste pour relancer la dynamique européenne. Si nous nous retrouvons ici dans deux ans, j’espère que la France et l’Europe iront mieux et que nous pourrons dire que nous sommes fiers d’êtres socialistes et fiers d’êtres Européens.

Mais pour cela, chers camarades, quel que soit le résultat des primaires, il nous faudra travailler tous ensemble, dans l’unité, la solidarité et le respect de chacun pour remporter cette élection. Notre responsabilité sera grande et la déception énorme si nous échouons une nouvelle fois.
Alors, ayons confiance en nos valeurs de gauche et que le rêve français et européen devienne la réalité.

Pour terminer, justement, sur nos valeurs de gauche, la solidarité par rapport au handicap en fait partie, et je me permets d’annoncer deux manifestations qui auront lieu les 17 et 23 juillet. La journée du 23 est un challenge sportif multisports qui associe des personnes handicapées et valides. Le but étant de pouvoir redonner à des personnes déficientes, grâce à des activités sportives, des sensations qu’elles avaient perdues et de faire que le handicap ne soit pas un motif d’exclusion et d’isolement.
Pour cela, il faut des équipements spéciaux qui sont coûteux, et la recette de cette journée sera entièrement consacrée à l’achat de matériel et à la cause du handicap. Vous connaissez, bien sur, la devise de l’Europe « unis dans la diversité », ce jour là nous serons « unis dans la différence ».

Merci de votre écoute.

Denis Sarraquigne

Photo : Alain Mas, correspondant de la Dépêche du Midi pour Montréjeau et sa région.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les haut-garonnais célèbrent l'Europe !   Le samedi 1er juin, les Tourreilles (près de Montréjeau) seront à l'heure Européenne, avec la Fête de l'Europe organisée par la Fédération
Le par

Les derniers contenus multimédias