SOCIALISTES & EUROPÉENS

Amendement TCP

0 commentaire Le par

AMENDEMENT : 2E PARAGRAPHE DU CHAPITRE 1.1.3
SUJET : TRAVERSÉE CENTRALE DES PYRÉNÉES

Amendement

Rajouter à la fin du deuxième paragraphe du chapitre 1.1.3 Renforcer l’attractivité de l’économie française et promouvoir le « made in France » : A ce titre, le nouvel axe ferroviaire à grande capacité trans-pyrénéen de basse altitude sera une priorité concernant un massif transfrontalier dont la fréquentation routière est deux fois celle des Alpes.

Exposé des motifs

Alors que la ligne Paris-Berlin est expressément citée dans l’exemple de la coopération frabnco-allemande, il n’est pas cité d’exemple concret qui permette d’illustrer la volonté de « se rapprocher des 50 % des volumes de marchandises acheminées par le train en 2020 ».

La Traversée Centrale des Pyrénées (TCP) appartient au projet n°16 du Réseau Transeuropéen de Transport (RTE-T) de l’Union Européenne, axe ferroviaire Sines/Algeciras-Madrid-Paris. Il s’agit d’un tunnel ferroviaire de basse altitude à grande capacité, dans les Pyrénées centrales. Ce tunnel permettra d’acheminer des trains de voyageurs, de marchandises, mais aussi des camions, automobiles et cars de tourisme sur des trains-navettes (ferroutage) à l’instar des grands tunnels suisses.

Le projet est destiné prioritairement à permettre un report modal conséquent de la route vers le rail, la croissance des échanges routiers dans le massif pyrénéen étant devenu incompatible avec les objectifs de développement durable et les deux autoroutes côtières proches de la saturation.

Les lignes nouvelles prévues sur les côtes méditerranéenne et atlantique seront à priorité voyageurs et n’offriront que peu de sillons fret. La TCP viendra compléter ces réalisations, elle est envisagée à priorité fret avec des sillons voyageurs.

Le projet s’inscrit dans les orientations de la politique des transports européenne dont l’objectif est d’améliorer la compétitivité de l’économie en développant les parts de marché des modes alternatifs, de réduire la saturation des réseaux, de préserver l’environnement en limitant les émissions de gaz à effet de serre, et de maîtriser la consommation d’énergie fossile.

Le projet a reçu le soutien de la Région Midi- Pyrénées, des conseils généraux des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne, des mairies de Toulouse, de Tarbes et de Lannemezan.

Nouvelle écriture du chapitre 1.1.3

1.1.3 Renforcer l’attractivité de l’économie française et promouvoir le « made in France »

Les délocalisations ont sinistré des territoires entiers et brisé des dizaines de milliers de familles. Dans une économie globalisée, c’est aussi par le renforcement de l’attractivité globale que nous parviendrons à réindustrialiser durablement le pays. Parmi les nombreux facteurs qui permettent de fixer l’investissement productif, la qualité des infrastructures de transport fera de plus en plus la différence à l’international. La France figure parmi les nations les mieux équipées (réseau autoroutier, TGV, ports…) et doit renforcer son avantage.

En lien avec les régions, nous relancerons le programme national de lignes à grande vitesse (LGV) et les dessertes de proximité afin de relier nos territoires et les connecter plus encore au réseau européen. Pour le transport de marchandises, priorité sera donnée au fret ferroviaire et au développement de l’intermodalité avec un objectif ambitieux : se rapprocher des 50 % des volumes de marchandises acheminées par le train en 2020. A ce titre, le nouvel axe ferroviaire à grande capacité trans-pyrénéen de basse altitude sera une priorité concernant un massif transfrontalier dont la fréquentation routière est deux fois celle des Alpes.

Nous proposerons un co-investissement franco-allemand pour réaliser la ligne TGV Paris-Berlin d’ici la fin de la décennie. Ainsi, on pourra relier les deux capitales en moins de trois heures trente.

Parce que les réseaux du XXIe siècle sont aussi dématérialisés, l’accès et la connexion au haut débit et au très haut débit sur l’ensemble du territoire seront développés.

Téléchargeable au format pdf .

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les enjeux de transport dans le Sud-Ouest  Un consensus territorial pour développer le transport ferroviaire (fret et passager)
Le par
AMENDEMENT : 2E PARAGRAPHE DU CHAPITRE 1.1.3 SUJET : TRAVERSÉE CENTRALE DES PYRÉNÉES Amendement Rajouter à la fin du deuxième paragraphe du chapitre 1.1.3 Renforcer l’attractivité de l’économie française et promouvoir le «
Le par

Les derniers contenus multimédias