SOCIALISTES & EUROPÉENS

Aux sources de la Garonne : le Val d’Aran

0 commentaire Le par

Entretien avec Juan Antonio Serrano.

Un tourisme du renouveau

C’est en Espagne… mais c’est la haute vallée de la Garonne, une vallée gasconne, rattachée jusqu’au siècle dernier à l’évêché de Saint-Gaudens.

Une population de plus de 10000 habitants, fiers d’être Aranais et reconnue nationalement pour son ardeur, sa culture gasconne et sa volonté d’existence.

Sur le versant français des Pyrénées, au centre du massif, elle bénéficie d’une position favorable au tourisme multi saisons : le ski à Baqueira Beret – Salardú, le VTT, le vélo et les randonnées sont bien connus à Toulouse, Pau ou Biarritz. Toutes villes équipées d’aéroports et de TGV, à moins 2 heures. La liaison routière permanente avec le reste de l’Espagne (la Catalogne) n’a été réalisée qu’en 1949 (tunnel de Vielha). Barcelone et Saragosse sont à plus de 3 heures de trajet et Lerida à 2h30.

C’est cette originalité qui mérite notre intérêt à comprendre le rapide développement touristique du Val d’Aran.

Identitaire, rattachée à la Catalogne administrativement, à la France pour ses débouchés économiques et services, et avec le support du gouvernement central espagnol, la vallée développe un tourisme international.

Sous la responsabilité du parti progressiste Unitat d’Aran, le conseil général d’Aran développe cette politique ambitieuse ouverte sur le monde.

Des relations commerciales sont établies avec Israël (accueil & échanges de touristes ), avec l’Autriche ( échanges économiques liés à la similitude des activités), avec l’Allemagne qui aime le soleil tant en hiver qu’en été, la Grande Bretagne les randonnées, le VTT, le patrimoine et, naturellement, la France qui représente 16% des touristes étrangers recensés. Toutefois, 80% des touristes sont actuellement espagnols.

Les projets et l’actualité recherchent la « dessaisonalisation » de l’activité touristique : les sports d’hiver, les activités de plein air ( VTT, sport équestre, randonnées pédestres, pêche, bien-être en montagne). L’objectif est de rentabiliser les importantes capacités hôtelières de la vallée sur toute l’année dans des villages rénovés avec une harmonie architecturale appréciable.

Outre ce tourisme connu, de nouvelles et parfois originales initiatives sont prises. Par exemple, on y élève l’esturgeon et produit le caviar… pour fournir la cour d’Angleterre. Une diversité de cuisines est en cours de structuration, autour de la tradition « vallée pyrénéenne ». La ruralité a presque totalement disparue. Seules existent deux nouvelles unités de production agricole : yaourts & fromages.

Du fait de sa position privilégiée en matière d’enneigement, l’Espagne avec Barcelone, propose le Val d’Aran pour les jeux olympiques d’hiver 2022. Vu son positionnement, Vielha est le site le mieux placé en Espagne (2ème pays montagneux après la Suisse). Ceci nous incite à garder un lien privilégié avec cette vallée gasconne qui, d’ailleurs, vient d’obtenir du gouvernement catalan l’officialisation de l’Occitan pour l’écriture et l’expression officielle en Val d’Aran (l’Aranes), variante du Gascon.

Comme nous le faisait remarqué Juan Antonio Serrano, hôtelier de son métier et conseiller pour le Tourisme, le Commerce et les Transport au sein du gouvernement du Val d’ Aran, et que nous remercions de son accueil. L’Aran est une région enclavée, ouverte sur le Comminges, moderne et dynamique, qui a su profiter de la démocratisation de l’Espagne et de l’entrée dans l’Europe et fait référence en matière de multi-activités Pyrénéennes. Il souhaite se rapprocher de la France en particulier de Toulouse, du Comminges et du Pays Basque et à ce titre il est pour la réalisation de la transversale Pyrénéenne dans cette vallée.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Sépcial numéro de L'Avenir n°2209 : à télécharger. Samedi 25 juin 2016 – 9h00 Ecole Municipale d'Enseignement Artistique Nicolas Dalayrac 23, rue du Maréchal Lyautey 31600 Muret 9H Accueil café Par la
Le par
Entretien avec Juan Antonio Serrano. Un tourisme du renouveau C’est en Espagne… mais c’est la haute vallée de la Garonne, une vallée gasconne, rattachée
Le par

Les derniers contenus multimédias