SOCIALISTES & EUROPÉENS

Bilan 2009-2010

0 commentaire Le par

Lorsqu’au dernier congrès, Sebastien Denard m’a confié la responsabilité de m’occuper des affaires européennes, je savais que j’allais inscrire mon travail dans les pas de Joël Bouche et d’Henri Granier. Je tiens à leur rendre hommage car pour avoir participé à leur commission, je savais que le défi de réunir quelques volontaires pour formaliser un groupe de travail et de réflexion n’est pas tous les jours facile.

Je me suis aussi inspiré de ce qui se faisait ailleurs dans mon ancienne fédération où j’ai contacté Lyliane Jean, mon ancienne trésorière de section de Nantes Ouest et qui est désormais animatrice du city group du PSE de Nantes. Elle m’a transmis ses présentations du Manifesto.

Ma première tâche fut de réunir un groupe de militants motivés : Alain Roger (Seysses) qui nous prêtera son espace « Le Regard » pour nos réunions de travail, Noël Larqué (Montréjeau) qui répondra à l’appel à projet pour la fête de l’Europe, Annie Averous (Castanet) qui organisera une visite à Bruxelles, Franck Barès (Saint-Orens) qui accueillera Pervenche Berès, Jacques Rousse (Rieux) qui initiera avec son secrétaire de section une réunion dans le café de Rieux, Jean-Louis Gaussens (Escalquens) qui organisera avec Patrick Bordes une réunion cantonale à Montgiscard sur le Manifesto, Christiane Brustel (Clermont-le-Fort) et ses cafés citoyens et Michel Vinuesa (Toulouse 4) qui enrichira nos échanges avec le PSOE.

Le petit groupe se donna dès le début quatre axes de travail : comprendre, se coordonner, s’engager et convaincre. Comprendre les enjeux de la construction européenne car cela n’est pas toujours aisé. Se coordonner avec notre eurodéputé et les autres acteurs : associations, élus et militants engagés sur la question européenne. S’engager pour définir des positions et travailler pleinement au sein du PS et du PSE. Participer à la campagne des européennes de 2009. Cela ne fut pas facile car l’ensemble des réunions que nous avons animées ont été internes compte-tenu de la vigilance de Charly Gajan. Je me suis plus d’une fois énervé en faisant la route pour atteindre les sections car je croisais de nombreuses affiches du Front de gauche qui annonçaient des micro-réunions.

Comprendre

Comprendre le fonctionnement du Parti des socialistes européens : Ratage avec Maurice Braud – Réunion avec Alain Richard, vice-président du PSE, à l’origine de l’idée d’ouvrir l’adhésion directe des adhérents des partis affiliés au PSE – Rencontre avec Philip Cordery, Ghilaine Robinson, Niels Woerner, Cecilia Gondard – Rencontre avec Ernst Stetter, secrétaire général de la FEPS.

Comprendre la politique régionale de l’Union : Rencontre avec Cécile Chicoye, ancienne responsable des négociations européennes au ministère de l’industrie et actuellement chargée de mission au secrétariat général pour les affaires régionales de Midi-Pyrénées – Matthieu Hornung et Julien De Ridder, secrétaires du groupe socialiste du Comité des régions – Didier Cujives, président et Yannick Proto, directeur de la Représentation Midi-Pyrénées à Bruxelles.

Comprendre les politiques de l’Union : Alain Libéros, haut fonctionnaire spécialiste des questions européennes et industrielles – Yonnec Polet, responsable de l’unité « Politique étrangère et mondialisation » au sein du PSE et animateur du Global Progressive Forum – Section PS de Bruxelles : Nicole Fondeneige, secrétaire de section, Sylvain Lhermitte, secrétaire fédéral à l’Europe et administrateur à la Commission européenne en charge du programme de développement rural français, Emmanuel Petel, toulousain expert auprès de la Commission européenne et Michel Jeanson, ancien représentant de l’unité de normalisation à la commission européenne.

Se coordonner

Définir un cadre de travail avec les camarades des autres fédérations de la circonscription européenne Aquitaine-Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : seuls contacts établis avec le Lot et le Tarn – recensement des représentants locaux des partis socialistes et sociaux-démocrates européens présents en Haute-Garonne et des correspondants Europe au sein des organisations syndicales, des associations, des mutuelles : coopération étroite avec Unitat d’Aran et PSOE Europa, contacts établis avec les Catalans, les Portugais, les Allemands, rencontre avec la CES – travail en cohérence et en complémentarité avec le tissu associatif local : Faisons l’Europe, Ecole de l’Europe de Saint-Alban, Mouvement européen, mouvement fédéraliste et Maison de l’Europe – bonne entente entre notre euro-député, son équipe parlementaire et le groupe local du PSE.

Participer

Présentation du Manifesto – participation à la convention Nouvelle donne internationale et européenne.

Convaincre

Relais des campagnes du PS : campagne des élections européennes : 23 réunions de sections et campagne sur la taxe sur les transactions financières – déplacement à Bruxelles – transformation de notre commission fédérale Europe en groupe local du PSE effectuée le 9 mais 2009 lors de la fête de l’Europe – demande de réactivation de la commission nationale Europe sans réponse.

En projet 2011

Comprendre

– Laïcité et Europe : quels accommodements raisonnables ? avec Jean Baubérot de l’Ecole pratique des hautes études,
– Le système européen des droits de l’homme : quelle efficacité contre les dérives répressives ? avec Dominique Raimbourg, député de Loire-Atlantique.
– Quel renouveau pour les politiques européennes de mobilité ? avec Gilles Savary, ancien député européen et vice-président de la Commission Transports au Parlement européen.

Se coordonner

– poursuivre nos liens avec l’Espagne : Catalogne, Aragon,… initier des liens avec l’Allemagne : Dusseldorf, recenser les membres locaux des partis affiliés au PSE.
– Adhésion au Groupe Spinelli
– Initier des contacts entre le groupe PSE de Haute-garonne et les syndicats dans la foulée de notre rencontre avec la CES.

Participer davantage aux actions du PSE : conseils ouverts aux activistes et visio-conférences…

– Développer l’usage des outils internet du PSE auprès des militants notamment la plate-forme de contribution au programme (re: new),
– Développer le nombre d’adhérents de la fédération qui font la démarche d’adhérer au PSE
– Améliorer les échanges entre les groupes locaux PSE français et étrangers
– Organiser des séances de formation avec le réseau des formateurs de l’Université permanente du PS dont les camarades de la section de Bruxelles,
– Développer et faire connaître l’action du groupe socialiste au Comité des régions.
– Réaliser des visio-conférences avec les interlocuteurs rencontrés à Bruxelles.

Convaincre

– développer la fête de l’Europe qui a une vocation interne mais aussi externe,
– Augmenter notre participation aux rendez-vous de l’Europe.
– relayer les campagnes du PSE et de la CES.

Nous rejoindre

Le groupe de Haute-Garonne du PSE a pris le relais de la commission Europe de la fédération depuis 2009. Le groupe haut-garonnais des socialistes européens de la Haute-Garonne rassemble les militants du PSE de la fédération. Il travaille dans une autonomie d’action, d’expression et de décision. Il se coordonne avec les instances fédérales, les parlementaires européens et les partis membres du PSE afin d’impliquer les militants et concrétiser leur engagement européen.

Pour nous rejoindre en 2011, trois clics suffisent :

1) s’inscrire au PSE : http://www.pes.org/fr/militants-du-pse
2) nous avertir : pse31@laposte.net
3) suivre l’actualité du groupe http://pse31.parti-socialiste.fr/

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

600 militants activistes du PSE étaient réunis à Prague pour le Congrès Parti des socialistes européens. Le City-Group PSE Toulouse Haute-Garonne était représenté par Claire Thuriès et Miguel Vinuesa. Ce
Le par
La réunion du City-Group PSE Toulouse Haute-Garonne sur le thème du désenclavement du Sud-Ouest européen a eu lieu le vendredi 4 novembre 2016 à 19h00 à la salle Jean Jaurès
Le par

Les derniers contenus multimédias