SOCIALISTES & EUROPÉENS

Fête de l’Europe et fraternité franco-aranaise

0 commentaire Le par

Socialistes de la fédération de Haute-Garonne et Aranais d’Unitat d’Aran s’étaient donnés rendez-vous à Les le samedi 8 mai pour commémorer les 60 ans de la déclaration de Robert Schuman inspirée par Jean Monet. C’était la deuxième édition de la fête de l’Europe puisque le 9 mai 2009, plusieurs centaines de militants avaient répondu présents aux Tourreilles à l’accueil du maire socialiste, Denis Sarraquigne.

À Les, Kader Arif, député européen, a apporté son éclairage sur la crise et le manque de réponse européenne. Rappelant l’audition de Joe Biden, vice-président américain, au parlement européen, Kader Arif regrette que l’Union européenne ne parle pas d’une seule voix pour se faire entendre. Face aux pays émergents et aux grandes puissances continentales, l’Europe doit refonder une solidarité, une politique économique et une régulation. Rappelant la proposition de taxation des transactions financières mise sur la table par le Parti socialiste européen, l’eurodéputé milite en faveur de décisions courageuse qui mette un terme au capitalisme financier.

Arturo Calbetó, président d’Unitat d’Aran, a rappelé que la frontière est le fruit d’une histoire chaotique. Le partage entre vallées pyrénéennes opéré par les agents des rois d’Espagne et de France fut arbitraire. Les populations ne se sont jamais considérés comme séparées compte-tenu des échanges humains qui ont perduré. À l’occasion de la seconde République espagnole, des fêtes ont réunis au Val d’Aran les républicains des deux pays. Plusieurs parlementaires et conseillers généraux de la Haute-garonne ont participé à ses rencontres et par la suite, les élus de Haute-Garonne ont agit à la Chambre des députés pour limiter les entraves réglementaires et fiscales à l’entrée du bois aranais en France. Arturo Calbetó rappelle que le bois était le bien économique sur lequel était assis la richesse des communes du Val d’Aran.

Sébastien Denard, premier fédéral, s’est félicité des 30 ans du parti Unitat d’Aran et du succès de Paco Boya aux dernières élections. Citant, François Mitterrrand, il a rapeleé que pour les socialistes, « les marchés ne sont que des moyens, des mécanismes dominés, trop souvent, par la loi du plus fort ; des mécanismes qui peuvent engendrer l’injustice, l’exclusion, la dépendance si des contrepoids nécessaires n’y sont pas apportés par ceux qui peuvent s’appuyer sur la légitimité démocratique. » En tant que pyrénéen, il s’est réjoui de l’entente politique qui lie la Haute-Garonne au Val d’Aran. Pour Hugues Bernard, secrétaire fédéral aux questions européennes, la manifestation était l’occasion de saluer une solidarité politique, pyrénéenne et occitane. Cette dernière pouvant être dans la situation de tension et de stigmatisation que nous connaissons un moyen de diffuser plus de tolérance.

Paco Boya a conclu en rappelant son engagement pour une Europe qui respecte la diversité, qui impose une nouvelle régulation internationale et qui soutienne les politiques de solidarité. Unitat d’Aran a toujours défendu le projet d’une construction européenne. Vis-à-vis de la situation à laquelle nous devons faire face, la solidarité européenne doit s’éprouver concrètement, localement et à l’échelle de l’Union européenne.

Sous un ciel bleu irradié de soleil, la journée a permis un échange entre les Français et les Aranais qui avaient fait le déplacement. Le repas a été un moment d’intenses discussions et de découverte. Pour tous ceux qui le voulaient, l’après-midi a pu se poursuivre avec la préparation de la fête de la Saint-Jean. Les habitants de Les, riches de traditions anciennes, choisissent un arbre de 10 à 12 mètres de long qu’ils clouent de multiples encoches et coins pour que l’air sèche le bois et que celui-ci brûle mieux en juin lors des fêtes de l’Haro.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les haut-garonnais célèbrent l'Europe !   Le samedi 1er juin, les Tourreilles (près de Montréjeau) seront à l'heure Européenne, avec la Fête de l'Europe organisée par la Fédération
Le par

Les derniers contenus multimédias