SOCIALISTES & EUROPÉENS

Compte-rendu de la réunion d’avril 2010

0 commentaire Le par

Compte-rendu de la réunion du mardi 13 avril 2010
Espace « Le Regard » – Seysses

1- point sur l’actualité européenne

Solidarité européenne vis-à-vis des dettes publiques

Nous avons évoqué les turbulences financières et la zone euro qui vole, enfin, au secours d’Athènes. Si pour Patrick et Noël, l’objectif de solidarité s’impose pour faire face aux obligations inhérentes à la monnaie unique, la solidarité nécessite le contrôle. Nos économies et nos sociétés n’ont pas le même fonctionnement et génèrent des écarts importants. Simplement la force d’une intégration monétaire implique des règles de solidarité. Notre camarade allemande nous explique les discussions qu’elle a avec son père qui lui rétorque qu’il n’a pas travaillé toute sa vie pour travailler pour les Grecs et que, du temps de la Drachme, la vie était bon marché pour un touriste allemand là-bas. C’est évidemment avec cette opinion que nous devons faire. Il n’empêche, la solidarité commence à émerger pour faire face à la crise. Ce sont aussi les valeurs de la gauche européenne qui réapparaissent. Le plan de sauvetage de la Grèce correspond à 30 milliards d’euros sous forme de prêts bilatéraux auxquels s’ajouteront 15 milliards d’euros du Fonds monétaire international (FMI). Mais l’élément le plus important pour donner de la crédibilité à ce plan est là : tout le monde a répondu présent.

Régulation financière

Si les « hedge funds » gagnent un sursis grâce aux élections britanniques. Le sujet a été retiré de l’ordre du jour de la réunion des ministres des Finances le projet de directive sur les « gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs » qui vise à réguler les « hedge funds » et les « private equity », en Suède, le gouvernement de centre droit passe en force pour supprimer les bonus au sein des entreprises privées. Non dénuéé d’arrière-pensée électoraliste, la politique suédoise a stoppé totalement les primes accordées aux dirigeants des compagnies publiques, comme dans les sociétés où l’Etat est actionnaire à 100 % : Vattenfall (énergie), LKAB (minerais) ou Sveaskog (forêts). La Suède a même réussi un tour de force avec l’opérateur de télécommunications suédo-finlandais TeliaSonera dont il n’est actionnaire qu’à hauteur de 37,3 % du capital. Il n’en fallait pas plus pour que les financiers traitent les directives gouvernementales de « quasi staliniennes ». Que fait la droite française ?

Naissance du service diplomatique européen

Catherine Ashton a finalisé l’architecture du futur « service d’action extérieure » dont l’architecture reprend pour l’essentiel, celle que la France, en collaboration avec la Grande-Bretagne et l’Allemagne, a mis au point. La structure est proche de celle d’un ministère des affaires étrangères classique avec un secrétaire général tout puissant qui a sous ses ordres deux adjoints, l’un chargé de faire tourner la boutique, l’autre étant proche d’un « directeur politique ». Ce schéma est jugé inacceptable par le Parlement européen et certains parlementaires proposent une structure qui revient à faire du SAE une quasi-annexe de la Commission européenne où le « secrétaire général » disparait tout comme le « directeur politique » remplacés, comme en Allemagne, par trois adjoints mi-politiques, mi-administratifs, chacun chargé d’un domaine (bilatéral, multilatéral et crises). À suivre.

Triomphe de la droite hongroise

La droite hongroise (Fidesz) obtient dès le premier tour une majorité absolue au Parlement. Elle a attisé le nationalisme au cours de la campagne électorale. Nette poussée de l’extrême-droite (parti Jobbik). L’usure du pouvoir et la corruption, incarnées par les socialistes (MSZP), ont été sanctionnées par les électeurs. Apparition du jeune parti LMP (« Faire de la politique autrement ») qui s’est distingué par son courage en faveur de la minorité Rom. Le premier ministre Viktor Orban, très discret sur les mesures de redressement pour le pays, assurera la présidence hongroise du Conseil de l’Union européenne en janvier 2011.

Pensée pour la Pologne

Nous avons eu une pensée profonde pour la Pologne et son peuple. Soixante-dix ans séparent l’horreur du charnier de Katyn et ses 4.143 cadavres d’officiers et les 96 victimes de l’avion présidentiel qui allaient commémorer le massacre.

2- point sur l’actualité européenne en Haute-Garonne

Dimanche 2 mai : fête des socialistes à la Mounède

Pierre Timsit nous a invité à nous joindre à la fête des socialistes à la Mounède où seront traités, entre autres choses, les thèmes des retraites, de la culture, de la politique de la ville (GPV), de l’écodéveloppement, du logement, de la jeunesse, de l’école, de la diversité et du droit des femmes. Plus d’infirmations : http://fetedessocialistes.blogspot.com/ ou ptimsit31@wanadoo.fr

Semaine de l’Europe à Toulouse

Toulouse accueillera du 3 au 5 mai 2010 – Place du Capitole la campagne de la Commission européenne sur les apports de l’Europe sociale aux citoyens. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la Semaine de l’Europe organisée par la Mairie de Toulouse. Elle est destinée à présenter aux citoyens les résultats des politiques de l’UE en matière d’emploi, d’affaires sociales et d’égalité des chances. Plus d’information : http://www.toulouse.fr

3- point sur l’activité de Kader Arif

Kader Arif a dénoncé les concessions commerciales accordées par la Commission à la Colombie et au Pérou concernant la banane, le sucre et le rhum. Ces concessions mettent en péril ces filières des pays ACP et des Régions Ultra Périphériques européennes (RUP). Au sein de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE, Kader Arif a dénoncé l’alliance entre libéraux européens, droite européenne et une partie des pays ACP contre l’instauration d’une taxe internationale sur les transactions financières. Pour mémoire, Kader Arif est 1er Vice-Président de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE et Porte-parole des socialistes et démocrates européens en matière de commerce international. Pour recevoir le newsletter, envoyer votre mail à webmestre@kader-arif.fr

4- point sur notre activité groupe PSE31

Mobilisation pour la taxe sur les transactions financières

Programme du samedi 24 avril 2010
– 10h30 : conférence de presse à la fédération de présentation de notre mobilisation.
– lettres ouvertes à Dominique Baudis et à Christine de Veyrac .
– outil de mobilisation sous forme de pétition utilisable dès le 24 avril et lors de la manifestation du 1er mai (version pdf et version word),
– rédaction d’une lettre fédérale signée par Sébastien Denard aux partenaires de la gauche leur décrivant l’action du PS au sein du PSE en faveur de la taxe sur les transactions financières,
– rédaction d’un mail aux secrétaires de section et aux responsables fédéraux les informant du dispositif et les incitant à signer la pétition.

Programme de la fête de l’Europe

Samedi 8 mai 2010
Thème : pour combattre la crise, construire des solidarités transfrontalières
Commémoration : 60e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman
– 17h00 : réception conviviale à la Mairie de Les (Val d’Aran),
– 17h30 : rencontre publique dans la grande salle de la Mairie de Les avec les interventions d’Arturo Calbetó, président d’Unitat d’Aran, de Sébastien Denard, premier fédéral et de Bertrand Auban, sénateur. Conclusion par Paco Boya, secrétaire général d’Unitat d’Aran, député du Parti des socialistes catalans au Parlement de Catalogne et membre de la Commission de l’action extérieure et de l’Union européenne au Parlement catalan.
– 19h00 : Apéritif dînatoire à l’Hôtel « Europa » de Les.
Inscription avant le jeudi 6 mai 2010 : pse31@laposte.net ou 06-22-95-82-17
Pour aller à Les : par Saint-Béat, prendre la N125, c’est la troisième ville après la frontière après Canejean et Bausen. Par Luchon, prendre le col du Portillon puis traverser Bossost et prendre la direction de Les.
Co-voiturage : rendez-vous à la fédération à Toulouse à 14h30.
Prise en charge des 15€ par personne par la fédération.
Communication : lettre aux secrétaires de section et aux responsables fédéraux dès mercredi + mobilisation particulière sur le Comminges avec Noël Larqué et le délégué de la 8e circonscription + dossier de presse + invitation

5- point sur de nouveaux rendez-vous

Convention nationale du PS sur le nouveau modèle de développement

Agenda très serré :
29 avril : conseil fédéral
deux réunions fédérales d’information (dont une avec François Morin)
20 mai : vote sur le texte dans les sections
25 mai : convention fédérale
29 mai : convention nationale
Pourquoi ne pas faire venir Guillaume Bachelay, secrétaire national à l’industrie pour présenter la synthèse de la convention nationale et les « 54 propositions du PS pour refaire de la France une nation industrielle » vers la mi-juin et sur le territoire d’aéro-constellation.

Projet d’échange avec les sociaux-démocrates de Düsseldorf

Par la présence de notre camarade de Düsseldorf, nous sommes en train de trouver un sujet pour un échange avec un des groupes SPD de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

600 militants activistes du PSE étaient réunis à Prague pour le Congrès Parti des socialistes européens. Le City-Group PSE Toulouse Haute-Garonne était représenté par Claire Thuriès et Miguel Vinuesa. Ce
Le par
La réunion du City-Group PSE Toulouse Haute-Garonne sur le thème du désenclavement du Sud-Ouest européen a eu lieu le vendredi 4 novembre 2016 à 19h00 à la salle Jean Jaurès
Le par

Les derniers contenus multimédias