SOCIALISTES & EUROPÉENS

Suzanne Götz, militante de Darmstadt

0 commentaire Le par

Rencontre à Castanet le 17 août 2009 entre Suzanne Götz, Henri Granier et Hugues Bernard.
Lieu : La Table des Merville.

En juin, nous avons reçu un mail d’une camarade du SPD qui souhaitait nous connaître. Suzanne Götz est originaire du Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale dans l’ancienne République démocratique d’Allemagne. Après des études de droit à Kiel et Düsseldorf, un travail à Paris, elle s’est implantée dans la Hesse avec sa famille et son marie français originaire de Castanet. Darmstadt est la 4ème ville du Land de Hesse après Francfort-sur-le-Main, Wiesbaden et Kassel.

Suzanne Götz est militante au SPD et également à l’association qui au sein du SPD s’occupe du droit des salariés (Arbeitsgemeinschaft für Arbeitnehmerfragen). C’est la structure la plus importante du SPD et aussi la plus influente. C’est de ses rangs qu’est sorti l’ancien chancelier Gerhard Schröder. Avec Thomas Keller, elle crée le groupe PSE dont les objectifs sont de regrouper les activistes, de développer la problématique européenne, d’être présent lors des élections et d’essaimmer auprès des Européens. De passage à Castanet, lors de ses vacances familiales, elle profite de notre pour échanger sur notre militantisme. Elle pense que les échanges permettent d’éprouver concrétement l’engagement européen et développer la connaissance de la diversité du mouvement socialiste.

Comme ses compatriotes, la vision de Suzanne Götz concernant les socialistes français est assez instructive. Elle s’étonne des déchirements dont nous sommes la proie et lors de discussions avec des amis, elle s’étonne de l’absence de programme clair connu de la population. Pour elle, le pragmatisme va de pair avec la transparence sur les objectifs que mène le parti. Par exemple, elle juge la grande coalition sur pièce. Elle a apprécié l’influence du SPD sur le programme social du gouvernement, sur la politique familiale et les négociations favorables au maintien de l’emploi et au temps partiel en période de crise. Elle reconnaît la difficulté de travailler avec des acteurs politiques qui ne tirent pas dans la même direction notamment en matière fiscale. Alors que nous échangions cet été, elle se disait optimiste sur les chances de Frank-Walter Steinmeier car son programme s’appuyait sur des dipositions précises en matière de priorité à l’éducation, de garde d’enfants et d’égalité professionnelle. Les urnes n’ont pas suivi.

Il nous reste à fortifier notre lien car depuis 2008, la Hesse a fait l’objet d’expériences ratées de coaltions alternatives avec les Verts et Die Linke. À suivre.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Bilan de la participation du City-Group Toulouse Haute-Garonne au 13e congrès du Parti des socialistes de Catalogne Objectifs : renforcement des liens avec les socialistes catalans, connaissance des instances renouvelées lors
Le par
Compte-rendu synthétique des propos introductifs tenus par Roberto Jiménez, secrétaire à l’émigration du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), à la Casa de España à Toulouse le 8 décembre 2015 en
Le par

Les derniers contenus multimédias