SOCIALISTES & EUROPÉENS

Point de vue de Manuel Navarro

0 commentaire Le par

Retour sur les élections européennes

Alors que la situation a rarement été autant défavorable à la droite, les résultats ont rarement été aussi bons pour eux. La vague de fond écologique se comprend mieux. Le succès d’Europe-écologique n’est pas anormal. Ce qui l’est moins, c’est que le parti socialiste qui a établi un vrai programme écologique avec le manifeste, n’ait pas retenu d’avantage l’attention des électeurs.

Pourquoi ? Quel est donc le handicap qui écrase le PS aujourd’hui ?

– L’absence de rassemblement à gauche. La crédibilité du PS à rassembler au vu de sa maladie incurable de la division et des us et coutumes archaïques des motions.
– La relation avec les citoyens sur le terrain, dans toutes les communes (aucun système de mesure, aucun système d’amélioration, peu d’appui tangible des élus, manque d’engagement et de formation des militants),
– La droite qui se en apparence se « gauchise ». Quelques notables de notre parti quittent le navire pour aller promouvoir Sarkozy. On ne peut plus faire comme si rien ne se passait.
– Pourquoi la droite de la finance n’est-elle pas sanctionnée par la crise de la financiarisation ? Les électeurs pensent-ils que la responsabilité vient d’ailleurs ?
– Quelques textes discutables votés par la droite au parlement l’ont été avec l’appui de la gauche. C’est un coup donné à notre crédibilité et pas un des facteurs de notre défaite.
– La personnalisation du pouvoir à droite semble être un élément rassurant pour les électeurs (cf. Merkel-Barkozy-Berlusconi-Obama).
– La coïncidence du calendrier avec la commémoration du débarquement 6 juin. Durant des heures, les électeurs ont vus des images rassurantes entre M Obama et M Sarkozy.
– La confusion des électeurs qui assimilent les bonnes décisions des régions et départements de gauche à celles du gouvernement de droite.

Voiture-sandwich

Voiture-sandwich

Témoignage de la campagne faite dans le canton de l’Isle-en-Dodon et sur les marchés de Lombez et de Samatan (photo © Manuel Navarro).

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Alors que le Haut-commissariat pour les réfugiés des Nations-Unies parle d’un impératif humanitaire urgent, les ports italiens et maltais se barricadent. Pendant ce temps-là, la France se tait et c’est un
Le par
1. Le constat La droite a gagné une élection. La droite européenne rempile avec une majorité qui conforte la commission sortante. La droite française arrive 12 points devant le suivant, ça
Le par

Les derniers contenus multimédias