SOCIALISTES & EUROPÉENS

Intervention de Sébastien Denard

0 commentaire Le par

Je remercie notre camarade Denis Sarraquigne, Maire des Tourreilles, pour nous avoir mis à disposition cette belle salle. Je remercie Noël Larqué et à travers lui l’ensemble des militants de la section de Montréjeau pour leur accueil et leur action. Enfin, remercier Hugues Bernard, secrétaire fédéral chargé de la Commission Europe pour son travail auprès de l’équipe de campagne de Kader et pour l’organisation de cette première Fête de l’Europe.

Il était important que nous nous retrouvions aujourd’hui, que nous marquions cette date en nous retrouvant pour échanger sur l’Europe dans un territoire frontalier traversé par la Garonne, fleuve européen. Je me félicite que nous soyons aussi nombreux aujourd’hui pour assister à la création de la section Haute-Garonne du Parti Socialiste Européen. Une belle manifestation pour la journée de l’Europe.

J’essaye d’être attentif aux symboles. Choisir le 9 mai comme date de la journée de l’Europe est déjà un programme en soi. 9 mai, lendemain du 8 mai, lendemain de la fin de la 2ème guerre mondiale. L’Europe, un espace de paix partagé entre les hommes et les femmes au lendemain d’années de guerre et de souffrances. L’Europe rempart contre la barbarie et les idéologies extrémistes. L’Europe, ce grand frère qui accompagne les jeunes démocraties vers les chemins de la liberté. Michel Vinuesa ne me contredira pas. N’est-ce pas Miguel ?

Dans moins d’un mois, nous voterons pour choisir nos députés européens, dans un contexte difficile de crise financière et économique internationale. Vous entendez ici ou là, du côté de l’UMP, que l’on se félicite de l’action de la présidence française de l’union européenne. On la cite même en exemple. Sur quoi, la politique de l’immigration ? Du discours de notre Président à Dakar ? Ce texte honteux qui ressemble à un mauvais « Tintin au Congo ». Soyons sérieux. Sur quoi alors ? Une réponse européenne à la crise ? Même pas. Avec un parlement européen dirigé par la Droite, le PPE, et 90 % des gouvernements nationaux libéraux ou de droite, ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord. Peut être ont-ils honte d’être responsable de cette crise au travers d’un modèle économique que nous rejetons et dénonçons depuis des années ? La crise c’est eux !

Nous partons groupés autour du parti socialiste européen et du Manifeste. 27 pays. 27 partis socialistes et travaillistes se présentent devant les européens avec un même programme et un calendrier de travail pour les 100 premiers jours. Paco Boya que je salue chaleureusement et les camarades de la Val d’Aran défendent la même vision d’Europe. Un nouveau sens pour l’Europe, les citoyens d’abord !

En France, cet espoir est porté par les listes « Changeons l’Europe Maintenant avec les Socialistes », ici par Kader Arif. J’étais avec lui à Villemur-sur-Tarn puis à Toulouse avec Martine Aubry. Nous avons rencontrés les syndicats de Molex. Ils se battent pour leurs familles, pour leur savoir-faire, pour leur territoire. Les salariés sont à bout, trompés et méprisés par les dirigeants de Molex. C’est un cas d’école. Voilà une entreprise en bonne santé qui ferme ses usines ou les délocalise, qui licencie en France et en République Tchèque. Ce modèle économique, Nous n’en voulons plus !

Nous devons être le prolongement politique des mobilisations syndicales des 29 janvier, 19 mars et 1er mai. Nous sommes cohérent dans nos réponses à la crise, dans notre contre-plan de relance, dans notre vision politique d’une économie juste et au profit de tous, dans la lignée des 5 années de pouvoir de Lionel Jospin.

Nous sommes porteur d’un projet d’alternance, tant au niveau national qu’au niveau européen. Tout est lié. Une grande majorité des textes présentés au parlement français sont des transcriptions de directives européennes. Etre majoritaire et pouvoir agir depuis le parlement européen, c’est pouvoir commencer à changer les choses en France. Mais cet espoir, cette volonté, nous sommes les seuls à pouvoir l’incarner. Car, je le répète, nous avons un programme européen, car nous sommes membre d’un parti européen, car nous affichons clairement notre volonté réformatrice pour une Europe solidaire, plus juste et tournée vers les citoyens.

Nous sommes en pleine année Jaurès. Je ne peux pas m’empêcher. En plus, je sais qu’ici ces paroles ne seront pas volées et usurpées. Dans un discours, en 1903, il a dit cette phrase qui doit nous guider dans notre action et nos campagnes : le courage c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel.

Mobilisez vos proches, votre famille, vos amis. Le 7 juin, un seul tour ! Pour le Sud Ouest, Changeons l’Europe Maintenant avec les Socialistes, je vous appelle à voter pour la liste de Kader Arif !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les haut-garonnais célèbrent l'Europe !   Le samedi 1er juin, les Tourreilles (près de Montréjeau) seront à l'heure Européenne, avec la Fête de l'Europe organisée par la Fédération
Le par

Les derniers contenus multimédias